G5 Sahel : « Le Sénégal ne peut se permettre de rester en dehors de ce cadre régional d’action » (Timbuktu Institute)

G5 Sahel : « Le Sénégal ne peut se permettre de rester en dehors de ce cadre régional d’action » (Timbuktu Institute)

Pour le Directeur de Timbuktu Institute-African Center for Peace Studies, « il serait illogique et peu réaliste pour le Sénégal de rester en dehors de cette plateforme régionale qu’est le G5 Sahel».

« Enclenché depuis le sommet de Ndjamena en novembre 2015, le processus qui a abouti à la création d’une force conjointe regroupant les pays du G5 Sahel franchit une étape décisive vers l’opérationnalisation de l’idée d’une mutualisation des forces dans la lutte contre le terrorisme au Sahel », analyse Bakary Sambe, coordonnateur de l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux en Afrique.

Suite à la décision de mettre en place la force conjointe du G5 Sahel, de nombreuses interrogations légitimes portent sur le positionnement du Sénégal face à ce cadre régional d’action au moment où les menaces deviennent de plus en plus transnationales et hybrides.

Selon Sambe, « il est temps de dépasser les velléités et les préjugés mutuels et de faire preuve de réalisme car les futures stratégies de défense sous-régionales risquent de se faire sans le Sénégal si ce pays ratait encore le coche d’une telle initiative de coordination ».


Was This Post Helpful:

1 votes, 5 avg. rating