Les leaders religieux engagés à accompagner les femmes dans la prévention de l’extrémisme

En collaboration avec l’Entente Féminine pour le Développement Sénégal et les responsables religieux, Timbuktu Institute a organisé la grande conférence des femmes leaders, intitulé : « Les femmes leaders du Sénégal s’engagent contre l’extrémisme violent », le mercredi 19 avril 2017 dans le cadre de son programme d’actions pour la paix et la cohésion sociale au Sénégal « Educating for Peace ».

En organisant cet événement populaire, Timbuktu Institute appelle toutes les femmes de tout âge, de toute catégorie socio-professionnelle, de toute religion à s’ériger en tant que remparts contre la radicalisation et l’extrémisme violent, en tant qu’éducatrices et protectrices des valeurs de cohésion sociale et de paix à défendre sans relâche pour le bien de notre monde, de notre pays, de nos communautés, de nos familles et de nos enfants la devise de Mothers for Peace, « Engagées, nous sommes les digues protectrices de la paix ». C’est donc plus qu’un simple concept mais il s’agit avant tout d’une invitation à l’engagement des mères, qui sont au cœur de la cellule familiale au Sénégal, contre les fléaux de la radicalisation des jeunes et de l’extrémisme violent.

Lors de cette manifestation publique, la communauté religieuse, issue des différentes confréries soufies, représentée par Chérif Ibou Seyni Laye Thiaw et Imam Pape Sambe se sont exprimés sur l’importance de la femme et l’éducation des enfants dans la tolérance et le respect. Ensuite, des poèmes  (en wolof et en arabe), mettant en valeur les femmes en tant qu’éducatrices et actrices de paix ont été prononcées. Selon Abdoulaye Ndiaye, jeune étudiant en arabe au Lycée Valdiodio Ndiaye de Kaolack, « la mère est en elle-même une patrie car elle est le professeur des professeurs. C’est elle qui a éduqué les professeurs. Elles sont en train de façonner notre monde sans qu’on le sache ».

Enfin, dans la volonté d’étendre cette initiative, Dakar constitue le point de départ de cette plateforme de femmes leaders. Selon Mme Yague Hanne, Responsable du Pôle Dialogue Politique et Gestion des Conflits, « cette initiative sera répétée dans d’autres régions du Sénégal et nous avons l’ambition de poursuivre en Afrique à la rencontre d’autres femmes pour les capaciter et promouvoir leur engagement contre la radicalisation et l’extrémisme violent sous toutes ses formes ».


Was This Post Helpful:

1 votes, 5 avg. rating