Lutte contre le Terrorisme : Des Journalistes outillés par la Fondation Konrad Adenauer en partenariat avec Timbuktu Institute

La Fondation Konrad Adenauer en partenariat avec Timbuktu Institute, a initié une formation à l’intention des journalistes de la presse écrite au Sénégal pour mieux les outiller sur les enjeux de la prévention de l’extrémisme violent.

Il s’agissait à travers cette formation d’un renforcement de capacité des journalistes afin de traiter ce sujet très sensible avec la déontologie requise pour mieux édifier les populations.

Pour le directeur de Timbuktu Institute, le Docteur Bakary Sambe « Cette formation est destinée aux acteurs de la presse écrite, la Fondation Konrad Adenauer et Timbukutu Institute ont voulu accompagner les actions de la presse pour mieux les outiller sur les concepts qu’ils utilisent afin d’éviter la stigmatisation de certaines religions, l’utilisation abusive de certains termes qui peuvent prêter à confusion. Au regard de leur rôle comme faiseurs d’opinions qui influencent des opinions, ils ont une responsabilité énorme pour participer dans le travail de sensibilisation, et cela on recoupe totalement le rôle des médias qui est celui d’éduquer, de sensibiliser aussi bien que l’opinion, les décideurs, la société civile et les jeunes soient bien éclairer, accompagner et sensibiliser »

L’objectif de cette journée de formation étant  de Sensibiliser les journalistes aux différents concepts et aux enjeux de la prévention de l’extrémisme violent et le traitement des questions liées au terrorisme notamment l’utilisation d’une certaine terminologie parfois confuse mais aussi les transmettre des pratiques, des grilles d’analyse pour mieux édifier les populations ; les participants ont ainsi bénéficié d’excellentes communications sur les modules comme « Aspects méthodologiques, approche de la question de l’extrémisme violent, concepts et précautions terminologiques et déontologiques », la « Crise sahélienne et l’extrémisme violent : approche critique des stratégies de lutte et enjeux de la prévention » ainsi que les « Stratégies de prévention de l’extrémisme et les bonnes pratiques dans le Sahel » ont été les différentes thématiques présentées par le Dr Bakary Sambe quant au volet « traitement de l’information sensible : éthique et professionnalisme face au phénomène du terrorisme », il a été présenté par Monsieur Moumouni CAMARA.

« C’est très important pour nous journalistes de bénéficier de ce genre de formation surtout avec le phénomène de l’extrémisme violent qui ne cesse de gagner du terrain en Afrique, avec tout ce qu’on a appris et su aujourd’hui, nous savons désormais comment mieux traiter ce sujet très sensible avec beaucoup de précaution sans pour autant vexer ou tomber dans des pièges de manipulation encore moins remettre en cause notre vivre ensemble dans tous ces états, nous remercions beaucoup la Fondation et l’Institut Timbuktu pour cette belle initiative et nous espérons que ce ne serait pas la dernière » nous confie un participant.

Après une séance de travaux en groupe avec les participants suivi de la restitution desdits travaux en plénière, Dr Bakary Sambe (Directeur de Timbuktu Institute) et Mme Ute Bocande chargé des programme de la Fondation Konrad Adenauer ont remercié les participant avant de se donner au revoir sur un cocktail bien garni.

« Le journalisme, c’est voir, savoir, savoir-faire et faire-savoir » disait Gaston Leroux, Ceci étant, il a été évoqué la nécessité de regrouper les participants de cette formation à un réseau de journalistes intervenants dans la prévention de l’extrémisme violent dans notre pays.


Was This Post Helpful:

0 votes, 0 avg. rating