NIGERIA - Un appel à la coopération contre le terrorisme Spécial

© TDR © TDR

Au Nigeria la première réunion de concertation annuelle entre le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et le conseil de médiation et de sécurité (au niveau des ambassadeurs) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest s'est tenue ce 24 avril à Abuja. Cette réunion a été organisée dans le but d'examiner les questions relatives à la paix et à la sécurité dans le cadre de la mise en œuvre de l'Architecture africaine de paix et de sécurité et de l'Architecture africaine de gouvernance. Au cours de ce sommet, les dirigent africain ont appelé à plus de coopération contre le terrorisme. Des pays comme le Nigeria, le Togo et le Ghanaont eux appelé à la création d’une force militaire pour contrer les opérations terroristes de grande envergure et de longue durée. Durant le sommet Madame Amina Mohammed Vice secrétaire Générale des Nations-Unies nous informe que l’épicentre du terrorisme s’est deplacé du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord, vers l’Afrique Subsahélienne concentré principalement dans la région du Sahel, toute en ajoutant que désormais la moitié de tous les décès dus au terrorisme dans le monde provient de ladite région.

Un autre événement marquant au Nigeria est le dixième anniversaire de l'enlèvement de Chibok. Pour rappel, le 14 avril 2014, 276 jeunes filles ont été enlevées par un groupe djihadiste dans l'État de Borno. Près d'une centaine d'entre elles sont toujours portées disparues. Cet enlèvement a été le premier d'une série d'enlèvements massifs d'élèves dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. Il a choqué le monde entier et a déclenché une campagne mondiale sur les médias sociaux, connue sous le hashtag #BringBackOurGirls (Ramenez nos filles).